Vivez l'expérience d'un festival de films

en streaming depuis chez vous.

Interviews / Tables Rondes / Q&A / Masterclass

thumbnail_logos-vectoriels-d'origine_Dez

CineCapsule est fière de vous présenter un nouveau festival de film très impliqué dans la communauté LGBTIQ : THE EVERYBODY’S PERFECT. Avec l’achat du pass, profites de tous les films en compétition pour ce festival international, et pars à l’aventure où l’art rime avec la défense et l’exploration des droits humains.

Les écrans et les scènes d’Everybody’s Perfect proposent de regarder en face toutes les histoires queer. Celles restées dans l’ombre des chroniques institutionnelles et celles de nos expériences contemporaines, intimes et sociales. Toujours politique, la culture LGBTIQ+ est riche et ses diverses mélodies sont infinies. Ses voix ne demandent pas à la culture dominante le droit de se faire entendre. Elles disent à travers le cinéma et les arts, à travers ce festival, qu’elles en ont assez de cette société patriarcale. De ses valeurs contrenature et destructrices. Soutenu notamment par la Ville et la République et canton de Genève, Everybody’s Perfect se bat avec des partenaires engagé.es, que nous remercions chaleureusement. Un combat pour une culture diversifiée, une société profondément plus queer. Nous nous réjouissons de partager cette édition avec le plus grand nombre (possible) d’entre vous !

Sylvie Cachin, directrice générale et artistique du festival.

court-métrage​

Mani, 12 ans, évolue dans un triangle amoureux inhabituel, entre son chauf- feur et sa mère. Dans l’environnement patriarcal de la ville de Téhéran, le garçon se laisse guidé par ses premières attirances sensuelles. 

- Ashkan Mehri

moyen-métrage​

Joana, 13 ans, scrute les corps des femmes dans les vestiaires, interroge le sien dans son miroir, avec une anxiété existentielle : peut-elle changer de corps, de genre, de féminité?

- Èrika Sánchez

court-métrage​

Kapaemahu révèle l’origine de quatre mystérieux rochers et le légendaire esprit transgenre qui les habitent. Sous la forme d’une animation picturale envoûtante et avec une narration en dialecte hawaïen, ce film est réalisé par une « mahu », une personne indigène du troisième genre. 

-  Hinaleimoana Wong-Kalu, Dean Hamer, Joe WIlson

court-métrage​

«Être gay ou être différent n’est pas faux. N’aie pas peur d’être toi-même ! » Lors de la World Pride 2019 de New York, deux jeunes amis thaïlandais, Ket et Tle, défilent avec un seul message: l’importance de l’amour-propre.

- Sasawat Loesrit

moyen-métrage​

Emmanuel vit son rêve : tenir un club pour celles et ceux qui lui ressemblent. Un espace où les mites et les papillons peuvent investir la scène et inventer leur propre culture, guidé·es par leur seule imagination.

- Matthieu Foucher

long-métrage​

Jack est né et vit dans une province industrielle du nord de l’Italie. Il est très lié à sa famille, fréquente ses potes dans les pubs et a pour hobby la pêche. Il a décidé, à 28 ans, de débu- ter sa transition pour devenir complètement ce qu’il a toujours été : un homme.

- Elsi Perino, Ilaria Ciavattini

moyen-métrage​

Roadkill se traduit par « animal écrasé ». Tillie est une femme solitaire dont le job est de parcourir les routes droites du Nebraska pour débarrasser le bitume de ces cadavres.

- Aliza Brugger

1fd136ea57-poster.jpg

long-métrage​

Maria Luiza a vécu son rêve de petite fille, elle est devenue pilote d’avion. Elle a mené pendant 22 ans une carrière irré- prochable au sein des Forces brésiliennes armées.

- Marcelo Díaz

 

✨ NE MANQUER JAMAIS UN FESTIVAL DE FILMS ✨